Un Real à réaction face à Grenade

Par clemgl le février 7, 2022
La pluie de critique qui s'est abattue sur l'entraineur italien Carlo Ancelotti après la défaite et l'élimination en Copa del Rey du Real Madrid en milieu de semaine n'a pas aidé pour préparer ce match face à Grenade. Une nouvelle fois sans Karim Benzema et également Vinícius (suspendu), les madrilènes ont eu toutes les peines […]

La pluie de critique qui s'est abattue sur l'entraineur italien Carlo Ancelotti après la défaite et l'élimination en Copa del Rey du Real Madrid en milieu de semaine n'a pas aidé pour préparer ce match face à Grenade. Une nouvelle fois sans Karim Benzema et également Vinícius (suspendu), les madrilènes ont eu toutes les peines pour faire sauter le verrou de l'équipe andalouse. Il a fallu attendre la 74ème minute pour voir Marco Asensio trouver le chemin des filets à la suite d'une frappe dont lui seul a le secret à 25 mètres du but. Après cette victoire le Real conforte son avance en tête de la Liga avec 6 points d'avance sur son poursuivant.

Une première période à l'odeur de somnifère

Une heure avant le coup d'envoi du match, la composition d'équipe du Real Madrid est tombée et nombreux sont ceux qui ont été étonnés de voir le trio offensif composé de Marco Asensio, Rodrygo et Isco positionné en faux numéro 9. Une expérimentation qui avait déjà été réalisée quelques jours auparavant face à Bilbao et qui n'avait pas vraiment été une réussite. Une nouvelle fois ce soir, malgré les efforts du joueur espagnol, cela n'a pas fonctionné. Les coéquipiers d'Isco n'ont pas réussi à le trouver dans les derniers mètres si ce n'est sur des centres où ce n'est pas vraiment la qualité première du joueur.

Une première période qui s'est même ponctuée par des sifflets de la part du public, à juste titre, sur une équipe qui ne mettait aucun rythme et ne s'approchait du but andalou que par des centres qui ne trouvaient pas preneur. Marco Asensio et Isco ont, tout deux, eu les meilleurs opportunités sur les 45 premières minutes mais il y avait en face un gardien, Luís Maximiano, qui a réalisé un très grand match. Pour résumer cette 1ère période, on était pas loin du somnifère pour aller dormir ...

L'entrée déterminante de Federico Valverde

Après 45 minutes de non production, Carlo Ancelotti, sous les feux des projecteurs, a décidé de tout de suite réagir en faisant entrer l'uruguayen à la place d'un Camavinga pas mauvais mais trop bas sur le terrain. L'entrée de Valverde a de suite fait monter le bloc madrilène à la ligne médiane qui a permis de mettre le danger plus fréquemment sur le but de Grenade. Il a su remettre l'équipe dans le bon chemin via ses courses et son pressing à la perte du ballon. Une attitude qui a contaminé ses coéquipiers et qui ont monté d'un cran leur niveau de jeu sur cette seconde période.

Valverde a certainement gagné des points ce soir et n'est pas resté insensible aux yeux des supporters madrilènes. Une prestation à quelques jours du duel en Ligue des Champions qui aura peut-être son importance lorsque le coach italien devra choisir ses 11 joueurs face au PSG.

Une seconde période encourageante

L'entrée de Valverde a certes changé le visage de l'équipe mais il y a également eu les rentrées de Luka Jovic et Eden Hazard qui ont apporté à l'équipe une structure plus conventionnelle à l'équipe. Rodrygo pas au niveau hier soir a laissé place au belge qui semble retrouver petit à petit sa confiance dans ses prises de balle et dans son envie d'aller vers l'avant. Avec un vrai numéro 9 à l'instar de Luka Jovic, les madrilènes ont eu plus de facilité à se créer des occasions de but.

Avec ces changements, Carlo Ancelotti a permis à son équipe de montrer un tout autre visage en jouant beaucoup plus haut sur le terrain et en minimisant les possibilités de Grenade de venir inquiéter Thibault Courtois. La possibilité de jouer haut a également été possible avec la charnière madrilène composée de David Alaba et Eder Militão. Ce dernier a réalisé une prestation de haut vol, non seulement en première période où il s'est montré impérial lors des duels qu'il a dû gérer mais également en seconde période où il a complètement annulé le numéro 9 de Grenade, Luis Suárez.

Marco Asensio, unique joueur du trio qui a tenté sa chance à plusieurs reprises, s'est vu récompensé d'un but magnifique du pied gauche après une récupération de l'acharné Eder Militão. L'espagnol n'en n'est pas à son coup d'essai cette saison, il avait déjà inscrit un but semblable face à l'Inter en Ligue des Champions. La collection de "golazos" de Marco Asensio avec le Real s'agrandit une fois de plus après ce match là.

Une prestation en seconde période qui rassure un petit peu après le contenu proposé en 1ère période et lors de la défaite face à Bilbao. Toutefois, il reste à savoir si cette équipe est capable de proposer cela pendant 90 minutes où si elle peut faire mieux que ça sans son duo de prédilection Benzema / Vinícius.

Un déplacement à Villareal avant la Ligue des Champions

Cette victoire face à Grenade était très importante, non seulement pour retrouver la confiance et prendre 6 points d'avance sur son dauphin, le FC Séville mais aussi parce que le prochain match est un déplacement très compliqué sur le pelouse de Villareal qui s'est imposé avec brio sur le terrain du Betis 2-0. Le Real pourra compter sur plusieurs retours de blessures dont notamment de son duo Benzema / Vinícius. Ferland Mendy devrait également être de retour pour cette rencontre face au 6ème de Liga.

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down