Un désastre collectif prévisible / PSG - Real Madrid

Par clemgl le février 16, 2022
Hier soir, le Real Madrid se déplaçait sur la pelouse du Paris Saint Germain pour le match aller de ce 8ème de finale de Ligue des Champions. Un match qui a exposé beaucoup de problèmes côté merengue mais qui ne sont pas si étranger que ça pour les hommes de Carlo Ancelotti. Ce dernier, après […]

Hier soir, le Real Madrid se déplaçait sur la pelouse du Paris Saint Germain pour le match aller de ce 8ème de finale de Ligue des Champions. Un match qui a exposé beaucoup de problèmes côté merengue mais qui ne sont pas si étranger que ça pour les hommes de Carlo Ancelotti. Ce dernier, après cette défaite, a reçu énormément de critiques et commence à voir son poste menacé. Retour sur un désastre collectif prévisible ...

En bloc bas pendant 90 minutes

42% de possession et 3 pauvres petits tirs (non cadrés), voici les 2 statistiques qui illustrent parfaitement le match du Real face au PSG. Dès les premières minutes, les madrilènes ont souhaité attendre le PSG et défendre dans leur surface. Une approche très critiquée lorsque l'on s'appelle le Real Madrid et qui n'a pas manquée de faire grand bruit en Espagne.

Carlo Ancelotti est à présent sous les feux des projecteurs et se situe sur un siège éjectable. La manière dont l'équipe s'est comportée et l'absence de coaching avant la 80ème minute est très critiquée et pourrait voir le coach italien en difficulté les prochaines semaines si les résultats et le contenu des matchs ne vont pas dans le bon sens.

Plus que cela, c'est l'absence d'amour propre et de respect envers le maillot merengue que les joueurs ont oubliés. Santiago Bernabéu disait "Le maillot du Real Madrid est blanc. Il peut être tâché de boue, de sueur et même de sang, mais jamais de honte". Ses paroles n'ont pas vraiment été respectées hier soir. Le Real Madrid a certainement réalisé l'un des pires matchs de son histoire européenne. Le Real n'a pas le droit d'avoir une approche minimaliste comme cela et doit quelque soit les joueurs présents sur la pelouse, montrer de l'orgueil et du respect envers l'écusson madrilène.

Un match prévisible et qui alerte les dirigeants pour le mercato estival

Le match d'hier soir n'est qu'un reflet de la majorité des matchs disputé par le Real depuis l'arrivée de Carlo Ancelotti. On pourrait même aller plus loin et dire que ce type de match est monnaie courante depuis la saison 2017-2018. La différence avec cette période réside dans la qualité des joueurs. Aujourd'hui, le Real possède un des milieux de terrain les plus âgés et semble toujours vouloir compter dessus. Cela reste suffisant dans les compétitions nationales mais le Real Madrid aspire à gagner tous les trophées dont la fameuse Ligue des Champions avec qui, il a une relation spéciale.

Face au PSG, ce fut la cerise sur le gâteau d'un Real qui ne semble plus en mesure à tenir tête aux cadors européens. Manchester City et Chelsea ces 2 dernières années se sont baladés face à une équipe qui n'a plus la capacité à être compétitive sur des matchs où l'adversité est importante qu'en Liga.

Les dirigeants madrilènes sont prévenus, ils vont devoir redoubler d'efforts pour réaliser un mercato qui puisse faire redorer le blason du Real et l'arrivée de Killian Mbappé ne sera pas suffisant aux yeux des supporters et pour pallier aux manques de l'équipe.

Le triangle Courtois, Alaba et Militāo seuls au monde

S'il y a bien eu des joueurs qui se sont montrés à la hauteur du rendez-vous, c'est bien ces 3 là, à commercer par le portier belge Thibault Courtois. Si le score n'a été que de 1-0, c'est en grande partie grâce à l'ancien gardien de Chelsea. Auteur d'une grande performance avec notamment un penalty de Lionel Messi repoussé, il a malheureusement rien pu faire sur la toute dernière occasion du PSG où Kylian Mbappé place le ballon entre les jambes du gardien madrilène.

Juste devant lui, il a pu faire confiance à ses 2 centraux Militāo et Alaba. Les 2 joueurs ont canalisé bon nombre d'opportunités parisiennes et sont certainement les joueurs de champs qui ont montré un semblant de rébellion. On l'a vu plusieurs fois, Alaba et même Militāo ont tenté de remonter le ballon par leur propre moyen, en vain. Si le Real veut sortir du positif de ce match, il peut regarder le triangle défensif et s'inspirer de ce qu'ils ont fait pour changer la donne au match retour.

Carlo Ancelotti sur la sellette

S'il y a bien un grand responsable de la débâcle du Real hier soir, c'est bien le coach italien, Carlo Ancelotti. Cela fait maintenant plusieurs mois que le Real se cherche à tous les niveaux et se sauve par la qualité individuelle de ses joueurs et par quelques circuits de passe qui sont ancrés depuis des années. Malheureusement, cette fois-ci, l'adversité était d'un tout autre niveau, ce n'était plus le train-train quotidien du championnat espagnol où l'intensité n'est pas le maître mot.

En parlant d'intensité, on a pu constater lors d'une bonne moitié du match, un PSG qui n'en mettait que très peu, favorisant le plan de jeu du Real qui était de rester compact et de ne pas ouvrir d'espaces à Mbappé. Manque de chance, les parisiens ont trouvé la faille à la toute fin du match, dans le temps additionnel par l'intermédiaire de Kylian Mbappé qui aura fait vivre un enfer à Carvajal.

Malgré le fait que le PSG est revenu avec plus d'envie en 2nd période, les hommes d'Ancelotti n'ont montré aucun signe de rébellion. Une attitude qui n'a pas plus à l'ensemble des supporters madrilènes et où le technicien italien n'a donné comme réaction, 3 changements poste pour poste à 10 minutes de la fin du match.

Au lendemain de cette honteuse défaite, les journaux madrilènes font l'éloge de Mbappé mais n'ont pas pour autant oublié ce qu'à fait Ancelotti et lui ont fait comprendre qu'il va devoir mettre autre chose en place s'il souhaite continuer son aventure au sein de la capitale espagnole.

2 absents de marque pour le match retour au Bernabéu

Comme si la soirée ne pouvait pas être plus terrible, Carlo Ancelotti devra faire sans Casemiro et Ferland Mendy, suspendus au match retour. 2 joueurs importants pour le technicien italien en sachant qu'il n'y a pas 36 000 solutions pour les remplacer. Au milieu, Federico Valverde ou Eduardo Camavinga devrait être titularisé et en ce qui concerne le poste de latéral gauche, il devrait être occupé par David Alaba qui laissera sa position de central à Nacho.

A quoi s'attendre au match retour ?

Il peut se passer beaucoup de choses en 3 semaines et le PSG le sait mieux que quiconque. Les madrilènes vont devoir montrer un tout autre visage s'ils souhaitent entrevoir la possibilité de se qualifier pour les quarts de finales. Mais avant cela, c'est lors des matchs de championnat qu'ils vont être obligés de montrer autre chose s'ils veulent que le public soit derrière eux lors du match retour. Le Deportivo Alavès, le Rayo Vallecano et la Real Sociedad sont les matchs qui précèdent le retour face au PSG. Carlo Ancelotti et ses hommes ont 3 matchs pour trouver une formule qui puissent inquiéter le PSG et surtout 3 matchs qui sont importants pour la course au titre.

Carlo Ancelotti débutera-t-il avec le même onze de départ au retour face au PSG ? Personne ne prédit l'avenir mais il est sûr qu'il devra changer son système et avoir une toute autre approche pour espérer se qualifier. De l'autre côté, si le Real perd des points en championnat et voit son dauphin, le FC Séville, lui passer devant avec en prime une élimination en Ligue des Champions, les jours de Carlo Ancelotti seraient comptés sur les doigts des mains.

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down