Qualification dans la douleur pour le Real

Par clemgl le janvier 21, 2022
Hier soir, le Real se déplaçait sur la pelouse de Elche pour le 8ème de finale de Copa Del Rey. Un match qui a vu passer une prolongation dans laquelle tout s'est déroulée. Marcelo a été exclu juste avant l'ouverture du score de Elche par l'intermédiaire de Pere Milla à la 103ème minute. Isco a […]

Hier soir, le Real se déplaçait sur la pelouse de Elche pour le 8ème de finale de Copa Del Rey. Un match qui a vu passer une prolongation dans laquelle tout s'est déroulée. Marcelo a été exclu juste avant l'ouverture du score de Elche par l'intermédiaire de Pere Milla à la 103ème minute. Isco a égalisé au début de la seconde période de la prolongation puis Eden Hazard, grand revenant, a inscrit son 1er but et a donné la victoire et la qualification au Real Madrid.

Un match compliqué après avoir remporté la Supercoupe d'Espagne quelques jours auparavant

Le Real Madrid s'est rendu les choses compliquées pour son retour en terre hispanique. Carlo Ancelotti avait décidé de faire un petit peu tourner pour donner du repos à certains joueurs, notamment Karim Benzema. Le reste de la troupe se situait sur le banc et on a pu observer quelques visages que l'on a pas eu l'habitude de voir cette saison.

Marcelo, 1er capitaine de l'équipe, était titulaire au poste de latéral gauche ou encore Andriy Lunin, 2ème gardien du club derrière l'immense Thibault Courtois. L'ukrainien semble être choisi pour disputer les premiers matchs de Copa, lui qui avait déjà débuté contre Alcoyano il y a quelques semaines ainsi que l'année dernière, également contre ce dernier.

Carlo Ancelotti et ses hommes ont dû batailler pendant 120 minutes pour venir à bout de l'équipe d'Elche. Un match qui a exposé, une fois de plus, les problèmes offensifs du Real lorsque Karim Benzema n'est pas présent.

Un Real timide, trop timide ...

Si le match a été jusqu'au bout du bout de la prolongation, les madrilènes n'y sont pas étrangers. Les hommes d'Ancelotti ont tenté 20 fois leur chance mais n'ont cadré qu'à 8 reprises. Plus que ça, plus de la moitié de leurs frappes ont terminé directement dans les gants de Axel Werner. Le 1er but, signé Isco d'un geste génial, a été inscrit qu'à la 108ème minute.

Luka Jovic, esseulé devant, n'a pas su se montrer dangereux et a été remplacé par le 1er buteur du soir. Un choix qui aurait fait débat si les merengue n'avaient pas su se qualifier. Dans l'ensemble, les madrilènes n'ont pas su imposer leur jeu et ne se sont pas montrés dangereux.

Camavinga au top, Valverde décevant

Le jeune français a eu l'opportunité d'être titulaire ce soir au poste de sentinelle devant la défense et l'a bien rendu à son entraineur. Camavinga a tout simplement été le meilleur joueur de la rencontre côté madrilène et a certainement grimpé dans l'estime de Carlo Ancelotti.

Le rennais était dans tous les bons coups et a même ajouté à sa palette la chose la plus importante, la pausa. Terme espagnol signifiant le fait de faire de petites pauses avant de réaliser une passe ou un geste. Eduardo Camavinga est encore jeune mais hier soir, il a démontré tout le potentiel qu'il a à revendre et dans quelques temps, il postulera certainement pour une place de titulaire indiscutable dans le onze merengue.

A l'inverse de son collègue français, l'uruguayen Federico Valverde n'a pas brillé. L'ancien joueur de Peñarol continue sur ses matchs très pauvres dans le contenu. Son but face à Barcelone en Supercoupe d'Espagne n'efface pas ses grandes lacunes à venir s'insérer dans le collectif madrilène surtout lors des phases de constructions des madrilènes. Lorsqu'il n'y a pas d'espaces, l'uruguayen souffre de part sa qualité technique limitée dans les petits espaces. Ses courses vers l'avant pour essayer de destabiliser l'adversaire sont utiles lorsque l'équipe en face n'est pas regroupée en bloc bas. Valverde va devoir étoffer un peu sa palette s'il ne veut pas se voir dégringoler dans la hiérarchie aux yeux de Carlo Ancelotti.

Match retour ce week-end !

La Copa Del Rey se dispute en 1 match sec depuis la saison 2019-2020. Cette semaine, le calendrier nous offre un "match retour" au Bernabéu contre ce même Elche. A l'époque où tous les matchs de Copa Del Rey se disputaient en aller/retour, ce week-end, le Real retrouve Elche dans son stade, le Santiago Bernabéu pour une nouvelle journée de Liga. Les madrilènes auront donc bien connaissance de leur adversaire et n'auront pas le droit au faux pas s'ils ne veulent pas voir leur concurrent direct, le FC Séville revenir à 1 point en cas de défaite.

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down