Nouvelle remontada du Real pour donner un "golpe" à la Liga

Par clemgl le avril 18, 2022
Hier soir avait lieu le "Partidazo" de la 32ème journée de Liga entre le FC Séville et le Real Madrid. Un match qui a tenu toutes ses promesses ! Le FC Séville de Julen Lopetegui a mené 2-0 jusqu'à la pause en étant bien supérieur aux madrilènes avant de voir la rentrée de Rodrygo changer […]

Hier soir avait lieu le "Partidazo" de la 32ème journée de Liga entre le FC Séville et le Real Madrid. Un match qui a tenu toutes ses promesses ! Le FC Séville de Julen Lopetegui a mené 2-0 jusqu'à la pause en étant bien supérieur aux madrilènes avant de voir la rentrée de Rodrygo changer totalement le cours du match. Le Real Madrid a, une fois de plus, réalisé une remontada après celle réalisée face à Chelsea en inversant la tendance dans les règles de l'art. Après les sévillans, c'est bien les madrilènes qui ont totalement dominé le match pendant les 45 minutes restantes. Retour sur la victoire madrilène qui sonne comme un "golpe" donné à la Liga ...

La 1ère période complètement ratée de la part d'Ancelotti et de ses joueurs

Un déplacement au Sánchez Pizjuán n'est jamais facile surtout pour le Real Madrid. Seulement 2 victoires lors de leurs 5 derniers déplacements (3 défaites), des statistiques qui ne sont pas à l'avantage des merengues qui n'avaient pas d'autres options que d'obtenir au minimum le point du match nul pour ne pas voir le FC Barcelone s'approcher.

Et le début de match n'a pas loupé, les madrilènes ont été complètement étouffés et n'ont pas réussi à sortir le ballon de leur camp. La seule situation dangereuse créée étant la frappe de Benzema à l'entrée de surface mais qui n'a pas inquiété le gardien Bounou. Les erreurs menant aux 2 buts sévillans l'ont été à cause d'erreurs tactiques et techniques. Militão pas excepte de tout reproche sur le 1er but et le 2ème but devait, à sa décharge, s'occuper de sa zone et de celle de Lucas Vazquez, beaucoup trop juste pour jouer ce type de match à très haute intensité.

Un Real qui ressemblait drôlement à celui vu quelques jours auparavant face à Chelsea. Aucune réaction pendant les 45 premières minutes et tout semblait indiquer que le FC Séville allait continuer sur la même longueur d'ondes.

La rentrée de Rodrygo, élément déclencheur et MVP de la remontada madrilène

Le Real Madrid était au pied du mur à la mi-temps et Carlo Ancelotti se devait de réagir et vite au risque de voir son équipe continuer de subir lors des 45 dernières minutes. Responsabiliser l'équipe et faire rentrer un élément offensif à la place d'un Eduardo Camavinga pas à son aise dans le rôle attribué par le technicien italien était une des premières pièces mise en place pour réaliser une nouvelle remontada. Le repositionnement de Federico Valverde dans l'entre jeu suite à la rentrée du brésilien a également permis à l'équipe de réaliser un pressing beaucoup plus efficace.

Rodrygo n'a pas tardé à se montrer et c'est même lui qui vient initier la remontada madrilène en réduisant le score après un superbe mouvement entre Vinícius et Carvajal sur le côté gauche. Insaisissable sur son côté, il a démontré être un joueur capable, en sortie de banc, de répondre présent lorsque l'on fait appel à lui. La bataille au poste d'ailier droit fait rage mais avec la performance réalisée par le brésilien, Rodrygo semble gagner du terrain pour occuper une place dans l'équipe à cette position là.

Passeur décisif pour le 3ème et but vainqueur signé Karim Benzema, il a été élu "MVP" du match et pourrait bien lui être bénéfique pour la confiance. On le rappelle Rodrygo n'a que 21 ans mais la détermination avec laquelle il s'est illustré hier soir montre à quel point il peut être très utile au Real en cette fin de saison.

Nacho et Benzema en sauveurs du Real

La rentrée de Nacho à la place de Vazquez a également été bénéfique à Dani Carvajal qui a récupéré son couloir droit à 10 minutes de la fin du match. Un changement tactique décisif puisque c'est le latéral formé à la Fabrica (centre de formation du Real) qui offre le ballon de l'égalisation pour un autre joueur formé au Real en la personne de Nacho qui ne se fait pas prier pour placer son tir au fond des filets. 2-2, c'est le score à la 91ème minute avant de voir l'éternel buteur du Real, Karim Benzema, offrir le but de la victoire aux siens après un bon mouvement des brésiliens Vinícius et Rodrygo.

L'arbitrage dans la tourmente ...

Si le match a été très disputé, l'arbitrage l'a également été des 2 côtés. Le Real aurait pu bénéficier d'un pénalty en début de match suite à une main dans la surface de Diego Carlos. Eduardo Camavinga, quant à lui, aurait pu voir rouge très tôt dans le match après avoir déjà écopé d'un jaune, Martial sort sur blessure suite au tacle du français.

Mais ce n'est pas tout ! Les madrilènes auraient pu inscrire le but de l'égalisation plus tôt dans le match. Une main imaginaire de Vinícius a été signalée et l'arbitrage vidéo a décidé de laisser juge l'arbitre central qui n'a pas hésité à déclarer qu'il y avait main. Une situation qui a fait énormément parlé et qui continuera de faire couler beaucoup d'encre dans les jours à venir ...

Une victoire qui rapproche à grand pas le Real du titre de champion d'Espagne !

Ce match à Sánchez Pizjuán face au FC Séville était un des matchs à ne pas perdre pour continuer de voguer tranquillement vers la quête du titre de Liga. Les madrilènes ont passé ce test avec courage et caractère et peuvent maintenant se mettre à rêver afin d'être couronnés pour la 35ème fois de leur histoire. Le Real Madrid n'a besoin que de 3 victoires pour s'adjuger le titre et pourrait même bien fêter le titre chez son voisin et rival, l'Atletico de Madrid, s'il s'impose lors de ses 3 prochains matchs de Liga face à Ossasuna, l'Espanyol Barcelone et lors du derby madrileño. Affaire à suivre ...

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down