Le Real se qualifie difficilement en Copa

Par clemgl le janvier 6, 2022
Comme l'année dernière, le Real Madrid a eu beaucoup de mal face au modeste club de 3ème division, Alcoyano. Le scénario n'a pourtant pas été le même, au grand bonheur des madrilènes qui ont dû batailler pendant plus de 80 minutes pour assurer leur qualification en 8ème de finale de Copa del Rey. Retour sur […]

Comme l'année dernière, le Real Madrid a eu beaucoup de mal face au modeste club de 3ème division, Alcoyano. Le scénario n'a pourtant pas été le même, au grand bonheur des madrilènes qui ont dû batailler pendant plus de 80 minutes pour assurer leur qualification en 8ème de finale de Copa del Rey.
Retour sur une confrontation qui restera dans les mémoires pour les supporters des 2 camps.

Un scénario qui aurait pu virer (une nouvelle fois) au cauchemar

Le scénario ressemblait drôlement à celui que l'on avait connu l'année passée. L'ouverture du score de Militão, déjà buteur et sur la même phase de jeu que l'année dernière puis l'égalisation d'Alcoyano était la reproduction identique du match de la saison dernière. De plus, le Real n'avait aucun contrôle sur le match, en difficulté pendant plus d'une heure de jeu, le scénario catastrophe était dans toutes les têtes madrilènes. Il a fallu 2 grossières erreurs des joueurs d'Alcoyano pour permettre aux hommes d'Ancelotti de s'imposer 3-1.

Le Real s'en tire bien, très bien mais les doutes continuent d'exister quant aux joueurs qui doivent prendre leurs responsabilités lorsque les cadres (Modric, Benzema) ne sont pas là.

Camavinga, unique satisfaction du match

Tous les joueurs étaient en difficulté hier soir sauf Camavinga, seul joueur à surnager dans le marasme collectif et technique fourni par ses coéquipiers. La qualité de la pelouse ne l'a pas autant gêné que ses compères qui ont eu bien du mal à être au niveau techniquement. Le sérieux montré par le jeune français sera certainement récompensé sur les prochains matchs par le technicien italien. Si un joueur est incritiquable hier soir, c'est bien Eduardo Camavinga.

Isco / Asensio, les pichabros à la rescousse

Cela faisait longtemps que l'on avait pas vu Isco sur un terrain foot. L'espagnol, en fin de contrat à la fin de la saison, en a profité pour inscrire le 3ème et dernier but de l'équipe pour assurer la victoire des siens. Une entrée réussie pour l'ancien joueur de Malaga qui a pu hausser un peu le niveau technique de l'équipe.

De l'autre côté, Asensio a pu rentrer sur la pelouse après la blessure musculaire de Mariano. Le majorquin a permis à l'équipe de prendre l'avantage dans un match qui semblait tourner, une nouvelle fois, du côté d'Alcoyano. Une frappe à l'entrée de surface détournée par un défenseur a fait passer le Real devant au tableau d'affichage.

2 joueurs qui ne vivront peut-être pas une nouvelle saison sous la tunique blanche. Isco étant en fin de contrat et Asensio qui terminera son contrat la saison suivante, verra ses représentants s'assoir avec les dirigeants madrilènes pour voir si une prolongation de contrat ou un départ est envisagé.

Réception de Valence avant le départ pour la Supercoupe d'Espagne

Le Real Madrid aura fort à faire dans les prochains jours. La réception de Valence s'annonce déjà comme un match décisif pour continuer de mettre à distance son dauphin, le FC Séville. Après cela, les madrilènes s'envoleront pour l'Arabie Saoudite dans le cadre de la Supercoupe d'Espagne. Ils y retrouveront le FC Barcelone pour un Clasico en demi-finale.

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down