Le Real Madrid s'en sort contre Séville

Par clemgl le novembre 29, 2021
Le Real Madrid s'en est bien sorti hier soir contre le FC Séville de Julen Lopetegui. Une victoire qui leur permet de prendre une distance de 4 points à leurs concurrents du soir et par la même occasion prendre seul la tête de la Liga. Un match qui a été pour le moins très compliqué […]

Le Real Madrid s'en est bien sorti hier soir contre le FC Séville de Julen Lopetegui. Une victoire qui leur permet de prendre une distance de 4 points à leurs concurrents du soir et par la même occasion prendre seul la tête de la Liga. Un match qui a été pour le moins très compliqué pour les hommes de Carlo Ancelotti qui avait décidé de repartir avec le même onze qui avait débuté contre le Sherrif Tiraspol quelques jours auparavant.
Une victoire précieuse quant au calendrier démentiel qui attend Benzema et ses coéquipiers jusqu'à la fin de l'année.

Un Real dominé et qui semble ne tenir qu'à un fil ...

Cette victoire face à un des concurrents directs pour le titre de champion ne doit néanmoins pas faire oublier les 90 minutes qui se sont écoulées hier soir. Les andalous ont privé de ballon les madrilènes et auraient pu mener par 2 buts d'écarts très rapidement dans le match. La prestation des joueurs de Carlo Ancelotti a été très moyenne et le public du Bernabéu l'a également fait savoir avant que Vini ne délivre la victoire pour les siens.

Le milieu de terrain semble être complètement carbonisé par l'accumulation des matchs tous les 3 jours et le coach italien va devoir faire un turn-over s'il ne souhaite pas en voir un se blesser. Casemiro n'a absolument pas existé sur ce match, les andalous ont réalisé un excellent pressing et ont eu le ballon les 3 quarts du temps. Le brésilien, pas habile avec le ballon, n'a pas non plus aidé dans son positionnement.

Les relances au sol ont toutes été laborieuses et ont quasiment toutes fini par un long ballon vers Vinícius ou Benzema. Des relances courtes qui ne peuvent pas se faire lorsque l'équipe adverse exerce un pressing de qualité. De plus, des joueurs comme Casemiro ou encore Ferland Mendy n'ont pas les qualités techniques pour se sortir d'une pression adverse.

Vinícius et Courtois : les MVP

Le Real Madrid n'a beau ne pas être au niveau collectivement lors d'un match mais il peut toujours compter sur ses individualités.
Vinícius fait parti depuis quelques semaines des joueurs qui font gagner des matchs. La confiance et la détermination du brésilien profite à une équipe fatiguée et permet aux observateurs de voir sa qualité. Un but incroyable en toute fin de match pour arracher les 3 points vient récompenser cela.

Thibault Courtois, quant à lui, ne fait pas gagner de matchs avec des buts mais il permet d'en gagner grâce à ses arrêts. Déterminant en début de match pour sauver plusieurs balles de break de Séville, on retiendra évidemment sa parade en toute fin de match sur un coup de pied arrêté des andalous. Un arrêt qui vaut 3 points et qui permet au Real de remporter un match plus que compliqué.

Un turn-over est nécessaire pour espérer ne pas voir son effectif amoindri

Carlo Ancelotti n'est pas un grand adepte du turn-over. On le savait et on le voit depuis le début de saison, le onze madrilène ne change quasiment pas à chaque match. Une décision qui pourrait s'expliquer par le faible rendement des remplaçants à l'entrainement et/ou en match. Mais s'il y a bien eu un changement de comportement avec les rentrées combinées d'Eduardo Camavinga et de Federico Valverde (de retour de blessure), c'est bien qu'il y a de la qualité sur le banc de touche. Les 2 joueurs ont apporté tout ce qui manquait aux madrilènes pour espérer remporter le match.

Eduardo Camavinga a même été un élément déterminant puisqu'il a permis à son bloc équipe de gagner plus de 60 mètres sur le terrain et de faire le siège devant la surface de réparation andalouse lors des 15 dernières minutes. Une prestation qui lui voudra peut-être une titularisation ce mercredi, contre l'Athletic Bilbao. Une occasion en or pour lui de briller et de dire à Ancelotti qu'il peut compter sur lui.

Une nouvelle semaine déterminante

Tout juste sorti d'une semaine déterminante, les hommes d'Ancelotti n'ont pas le temps de se reposer et vont affronter, en l'espace de 3 jours, l'Athletic Bilbao et la Real Sociedad. Carlo Ancelotti le sait mieux que personne, 2 victoires cette semaine pourraient donner un grand coup de massue sur la Liga.

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down