Le Real Madrid lâche 2 points contre Cadix

Par clemgl le décembre 20, 2021
Le Real Madrid a été tenu en échec hier soir au Santiago Bernabéu contre le 19ème de Liga, Cadix. Un match qui semblait pourtant à la portée des hommes de Carlo Ancelotti mais qui n'a pas tourné en leur faveur. Les madrilènes voient leur poursuivant, Séville, se rapprocher de plus en plus. L'équipe andalouse n'a […]

Le Real Madrid a été tenu en échec hier soir au Santiago Bernabéu contre le 19ème de Liga, Cadix. Un match qui semblait pourtant à la portée des hommes de Carlo Ancelotti mais qui n'a pas tourné en leur faveur. Les madrilènes voient leur poursuivant, Séville, se rapprocher de plus en plus. L'équipe andalouse n'a que 6 points de retard en comptant un match de moins. Retour sur un match qui a ravivé les problèmes de longues dates du Real.

Un match attaque / défense

Si l'on pouvait comparer ce match de football à un match d'un autre sport, on pourrait dire que l'on a assisté à une partie de handball. A la mi-temps, le Real Madrid comptait pas moins de 81% de possession de balle et cela a continué même jusqu'au terme des 90 minutes. Une équipe de Cadix refusant totalement le jeu, qui avait, avant le match, bien étudié ce qu'il allait faire, à savoir un bloc bas.

Vinícius, très en forme depuis le début de saison, a eu 2 joueurs constamment sur lui pour l'empêcher de faire des différences. Le brésilien a toutefois été l'un des seuls (voir le seul) a créé du danger par ses dribbles et sa percussion, mais insuffisant pour pénétrer la défense de Cadix.

Le match s'est constamment disputé dans les 30 derniers mètres adverses à l'exception de 2-3 situations de contre pour les hommes de Cervera Díaz. Une véritable attaque / défense pendant 90 minutes où les madrilènes ont tiré pas moins de 36 fois pour seulement 9 petites frappes cadrées.

Les changements hasardeux d'Ancelotti

Carlo Ancelotti n'est pas un adepte de la rotation ni de changement au sein de son équipe lors d'un match. Une fois de plus, il a démontré qu'il n'était pas très interventionniste au cours d'une rencontre et a préféré garder la même structure avec les mêmes joueurs pendant 70 minutes. Seulement 2 changements pour parvenir à trouver la faille dans une défense composée de 10 joueurs.

Luka Jovic est entré à la place d'un Fede Valverde, qui était l'un des seuls à tenter des choses sur le flan droit et un changement qui a étonné, Mendy pour Nacho. Ce 2ème et dernier changement, alors que le Real doit aller chercher la victoire, a été accompagné de quelques sifflets par une petite partie du Bernabéu qui souhaitait voir un autre changement.

Casemiro et Vázquez n'ont pas été à la hauteur. Le 1er aurait dû laisser sa place à Eduardo Camavinga, pourtant parti s'échauffer mais finalement retourné sur le banc et Lucas Vázquez, titulaire en lieu et place de Carvajal (une nouvelle fois blessé), confirme de plus en plus que le Real doit aller chercher un latéral droit lors du mercato estival prochain.

Les 2 joueurs sont restés sur le terrain, certainement parce que Carlo Ancelotti a estimé qu'il était "plus simple" de marquer contre une défense regroupée de 10 joueurs dans leurs 20 derniers mètres sur un centre ou un coup de pied arrêté.

Eden Hazard de retour ...

Le match revêtait une certaine importance aux yeux des supporters madrilènes, notamment à la vue de la titularisation du belge, Eden Hazard. L'ancien joueur de Chelsea qui n'avait plus vu son nom dans le onze titulaire depuis la défaite, à domicile, en Ligue des Champions face au Shérrif Tiraspol. Et une autre nouvelle également, c'est seulement la 2ème fois, depuis son arrivée, que Hazard joue un match entier depuis son arrivée. Aujourd'hui, c'est sa 3ème saison au club et il semble qu'il se dirige vers la sortie si lors de la 2ème partie de saison, il ne se montre pas important.

Revenir sur le terrain après une aussi longue absence n'est facile pour personne. Les supporters attendent énormément d'un joueur comme lui et ne vont pas se satisfaire du rendement que l'on a trop peu vu depuis son arrivée dans la capitale. Positionné à droite, il n'a eu que très peu d'impact offensivement. Les seules fois, où il a pu faire la différence, ont été lorsque Karim Benzema venait dans sa zone pour combiner avec lui. Le bloc bas de Cadix n'a évidemment pas aidé et il faudra encore du temps avant de voir un Hazard retrouver un semblant de ce qu'il était à Chelsea.

La Modric dépendance

Une fois n'est pas coutume, lorsque le croate n'est pas sur le terrain, l'équipe madrilène souffre d'énormes problèmes de créativité. Hier soir, Carlo Ancelotti avait décidé de mettre en place un milieu Casemiro / Kroos / Valverde, autant dire qu'en terme de créativité, on repassera. Luka Modric est indispensable dans ce genre de match, il est le seul joueur aujourd'hui, présent au club, capable de faire une différence par la passe, la course où le dribble. Et ce n'est pas un hasard si les dirigeants du club souhaite prolonger le natif de Zadar pour au moins une saison de plus.

Bilbao pour finir l'année

Les hommes d'Ancelotti termineront l'année 2021 avec un déplacement plus que difficile face aux basques de Bilbao, à San Mamés. Une 2ème confrontation dans le même mois qui revête une importance capitale juste avant les fêtes de Noël. Séville pourrait se retrouver à seulement 3 points du Real en cas de victoire face au Barca avec un match en moins. Les madrilènes n'ont donc pas le choix et devront impérativement s'imposer dans le Pays-Basque pour garder une petite distance face aux hommes de Lopetegui, véritable et seul concurrent au titre pour les madrilènes.

 

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down