Le Real continue sa préparation pour la finale

Par clemgl le mai 16, 2022
Le temps semble long, très long pour le Real et les hommes de Carlo Ancelotti. Ces derniers n'ont qu'un objectif en tête depuis 2 semaines, se rendre à Paris dans les meilleures conditions possibles. Hier soir, l'équipe se déplaçait à Cadiz pour l'avant-dernière journée de championnat. Le technicien italien n'a pas dérogé à ses principes […]

Le temps semble long, très long pour le Real et les hommes de Carlo Ancelotti. Ces derniers n'ont qu'un objectif en tête depuis 2 semaines, se rendre à Paris dans les meilleures conditions possibles. Hier soir, l'équipe se déplaçait à Cadiz pour l'avant-dernière journée de championnat. Le technicien italien n'a pas dérogé à ses principes depuis la fin de la Liga et a mis en place un nouveau onze remanié.

L'absence de Karim Benzema, Vinícius et Luka Modrić mis au repos ont permis à des joueurs de continuer de se montrer. Le score ne sera finalement pas très important (1-1) puisque le Real, déjà champion, souhaite terminer ce chapitre 2021/2022 avec 0 blessé avant la finale du 28 mai prochain face à Liverpool.

Continuer de faire tourner pour Carlo Ancelotti

Le maître mot de Carlo Ancelotti depuis la conquête du titre de Champion d'Espagne n'est autre que le turn-over. Faire participer au maximum des joueurs qui n'ont pas eu l'occasion de se montrer au cours de cet exercice 2021/2022 et qui ont l'opportunité de se créer une place dans l'effectif la saison prochaine. Face à Cadiz, on a eu le droit à quelques innovations comme Lucas Vazquez (habitué au poste de latéral droit) de jouer de l'autre côté en tant que latéral gauche. Jésus Vallejo, quant à lui, continue d'enchaîner les titularisations et lui aussi a eu le droit à un petit changement en passant en tant que latéral droit (pas vraiment une réussite).

Le dernier a avoir eu le droit à du temps de jeu n'est autre que Mariano, très en dessous de ce que demande le niveau Real Madrid mais pas avare d'efforts. Il s'est illustré en marquant le seul et unique but de la rencontre après un rush incroyable de Rodrygo. Il s'est vu remplacé dans le dernier quart d'heure par un jeune de la Castilla, Juan Miguel Latasa, numéro 9 de l'équipe entrainée par Raúl Gonzalez à la Castilla.

S'être auto-proclamé champion très tôt en Liga a certainement permis à Carlo Ancelotti d'avoir une vision plus large de ce qu'était capable de faire d'autres joueurs de l'effectif, on pense notamment à Dani Ceballos qui était sur le départ et qui maintenant est plus proche de rester que de partir. Une gestion qui fait plaisir aussi aux dirigeants et supporters qui ont pu voir que l'effectif n'était pas aussi "catastrophique" qu'ils le pensaient.

Il ne reste qu'un match de championnat, à domicile, contre le Betis Séville et il ne fait nul doute que le technicien italien ne reconduise pas un onze similaires à ceux que l'on a pu voir ces 2 dernières semaines.

La gauche sublime Rodrygo

Décisif depuis les phases à éliminations directes de Ligue des Champions, Rodrygo semble être totalement transformé. Face à Cadiz et en l'absence de Vinícius, le jeune brésilien s'est de nouveau vu attribuer l'aile gauche de l'équipe. Une zone préférentielle pour celui qui a été formé à ce poste-là et qui, depuis quelques matchs, montre de très bonnes choses. En témoigne encore sa passe décisive pour Mariano où il reçoit le ballon au milieu de terrain et vient dribbler 5 joueurs de Cadiz avant de servir parfaitement le dominicain pour le 1-0.

Ses très bonnes performances que cela soit désormais à droite comme à gauche ravies les dirigeants madrilènes et supporters qui avaient des doutes quant à la qualité du joueur. Le temps d'adaptation sur le flanc droit a été un petit peu plus long que prévu mais les fruits du travail ont récompensé le brésilien qui est désormais un élément indispensable aux yeux de Carlo Ancelotti.

Les derniers matchs préoccupant d'Eder Militão

Si le défenseur brésilien était un des meilleurs à son poste lors de la première partie de saison, l'année 2022 ne semble pas lui réussir aussi bien. En difficulté sur plusieurs aspects tels que la gestion de la profondeur, la lecture de la trajectoire du ballon ou encore dans ses interventions ratées, Eder Militão inquiète quelques peu les observateurs et supporters.

Le transfert d'Antonio Rudiger coïncide presqu'à partir de la grosse baisse de régime de ce dernier. Si le Real s'est positionné sur le défenseur allemand s'est aussi pour installer une concurrence et tirer tous les joueurs vers le haut. Si des informations expliquent désormais que la place de titulaire du brésilien pour la finale de Ligue des Champions est remise en cause, Carlo Ancelotti n'y pense même pas, Eder Militão sera bel et bien titulaire face à Liverpool au Stade de France.

Le grand retour d'Eden Hazard !

Il n'avait plus goûté à un terrain de football depuis le 19 février dernier, Eden Hazard a effectué son grand retour hier soir face à Cadiz. Opéré pour lui retirer la plaque qu'il avait dans sa jambe depuis la blessure subie en 2019 face au PSG, le belge a bien l'intention de revenir à son meilleur niveau. Carlo Ancelotti a décidé de lui donner une petite trentaine de minutes pour lui permettre de retrouver des sensations et il semble ne plus avoir peur d'aller au contact. Cette dernière nouvelle est grandement appréciée notamment pour un joueur qui adore venir au contact de ses adversaires pour les enrhumer par des feintes et dribbles dont lui seul a le secret.

L'objectif pour Eden Hazard est de se rendre disponible pour la finale de Ligue des Champions face à sa victime préférée, Liverpool. Les quelques joueurs de Liverpool qui étaient présents lors de son étape à Chelsea s'en souviennent encore, si le belge est en pleine forme, il est très difficile à arrêter. Si sa présence dans le groupe semble se confirmer, il est très peu probable de le voir débuter. Une entrée en jeu peut être possible même si l'objectif à terme de l'ensemble des parties (le club et le joueur) est de préparer au mieux la saison qui arrive. Welcome Back Eden !

Lunin Man of the Match

Le match n'était pas d'un grand intérêt pour la majorité des personnes et on l'a vu, beaucoup de joueurs ne semblaient pas donner leur maximum pour éviter tout risque de blessure. Si Rodrygo a été le meilleur joueur sur le terrain, un autre s'est distingué par sa belle prestation au poste de gardien de but. S'il n'a pas eu la chance d'avoir du temps de jeu cette saison, Andriy Lunin a réalisé une très belle performance qui lui a valu d'être élu "Man of the Match".

Décisif à de multiples reprises avec des parades de grandes classes, il s'est également illustré lors d'un penalty qu'il a arrêté. Si quelques relances ont été mal exécutées, l'ukrainien a montré à son ancien coach, Sergio González, qu'il a fait une erreur en ne lui donnant pas de temps de jeu à Valladolid. Andriy Lunin risque tout de même de partir cet été pour un nouveau prêt afin d'engranger des minutes et de la confiance.

Plus qu'un match avant la grande finale

On y arrive, on est tout proche ! Le Real Madrid va disputer son dernier match de championnat face au Betis Séville et quoi de mieux que de finir la Liga à domicile avant le déplacement à Paris pour la finale de Ligue des Champions. L'objectif est clair, finir la Liga en beauté et être prêt physiquement et mentalement pour le grand défi qui attend les hommes de Carlo Ancelotti. Le match a été déplacé au vendredi au lieu du dimanche comme initialement prévu et cela permettra aux joueurs d'avoir quelques jours supplémentaires pour préparer la finale. Rendez-vous vendredi pour la dernière au Bernabéu !

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down