Démonstration au Bernabéu face à Majorque

Par clemgl le septembre 23, 2021
Hier soir, le Real Madrid accueillait Majorque pour les comptes de la 6ème journée de Liga. Victoire 6 buts à 1 pour reprendre la place de leader et avancer doucement vers ce qui sera le choc du week-end prochain contre Villareal. Un Real conquérant Il n'a fallu que de 2 petites minutes pour trouver la […]

Hier soir, le Real Madrid accueillait Majorque pour les comptes de la 6ème journée de Liga.
Victoire 6 buts à 1 pour reprendre la place de leader et avancer doucement vers ce qui sera le choc du week-end prochain contre Villareal.

Un Real conquérant

Il n'a fallu que de 2 petites minutes pour trouver la faille dans la défense de Majorque. Une glissade de Josep Antoni Gayá Martínez et un ballon récupéré par l'inévitable Benzema pour ouvrir la marque. Les buts ont ensuite continué de défiler avec notamment un triplé de Marco Asensio contre son club formateur. Benzema, auteur d'un doublé et actuel meilleur buteur de Liga, continue sa quête vers le trophée de Pichichi. Isco a fini la danse en marquant le 6ème et dernier but de l'équipe. Il n'avait plus marqué depuis le match aller face à Manchester City lors de la saison 2019-2020.

Ancelotti avait déclaré en début de saison, vouloir un Real plus vertical et dynamique avec une possession moins stérile. Chose promise chose due, son Real a inscrit pas moins de 21 buts depuis le début de saison en Liga. De quoi faire briller l'image du Real et faire plaisir aux supporters.

Asensio, rôle (enfin) trouvé ?

Auteur d'un triplé et nommé homme du match, Marco Asensio a brillé de mille feux hier soir. Dans un rôle de milieu relayeur, il a su trouver sa place et permettre au Real de verticaliser le jeu au maximum. Carlo Ancelotti a peut-être enfin trouvé le rôle qui convient le mieux à Asensio.
Certaines rumeurs étaient sorties quelques heures avant le début de la rencontre sur son mécontentement. Avant le match d'hier, Marco Asensio ne comptabilisait seulement 68 petites minutes depuis le début de la saison. L'entraineur merengue a de suite pris les devants en l'alignant hier soir et l'originaire de Majorque a su prendre cette opportunité.
Résultats : Ancelotti a peut-être enfin trouvé le rôle de Marco Asensio. Maintenant c'est au majorquin de continuer sur cette lancée pour grappiller des minutes.

Camavinga, la première !

Titularisé pour la première fois, Eduardo Camavinga s'est vu débuté dans le mythique Santiago Bernabéu. Auteur d'une bonne performance, il est sorti à l'heure de jeu pour Antonio Blanco. Dans le rôle de Casemiro, il a rendu une copie presque parfaite. Beaucoup plus à l'aise que le brésilien ballon au pied, beaucoup plus dynamique que ce dernier, il postule clairement pour une place de titulaire dès maintenant. Le Bernabéu ne s'y est pas trompé, l'ancien rennais est sorti avec une ovation pour son premier match en tant que titulaire.

Alaba, comme un poisson dans l'eau

Arrivé libre du Bayern Munich, le central autrichien s'est de suite imposé comme un leader sur et en dehors du terrain. Défenseur relanceur de l'équipe, il a été l'initiateur de beaucoup de situations dangereuses créées sur le portier de Majorque. Passeur décisif sur le second but de Benzema, il continue de performer aux côtés de Militão.

Les canteranos à l'oeuvre !

Miguel Gutiérrez a encore une fois éclaboussé de son talent la rencontre. En difficulté sur les ballons aériens, il a surtout performé dans ce qu'il sait faire de mieux : les centres et les renversements de jeu. Le jeune canterano postule désormais pour une place de titulaire indiscutable en l'absence de Ferland Mendy.
Un peu plus haut sur le terrain, on a pu voir à l'oeuvre Antonio Blanco, rentré à la place de Camavinga à l'heure de jeu, le jeune espagnol a rendu une belle copie. Technique, rapide, il pourrait interroger le technicien italien quant au poste de numéro 6 de l'équipe. Camavinga et Blanco sont peut-être en train de prendre la place d'un Casemiro qui n'a pas les mêmes qualités que ces derniers.

Le bilan de la soirée

Le Real Madrid de Carlo Ancelotti reprend la 1ère place de Liga. Benzema en route vers le titre de Pichichi. Le réveil de Marco Asensio. Alaba régalade. Les canteranos au pouvoir.

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down