Défaite 1-0 du Real Madrid dans le derby madrilène

Par clemgl le mai 9, 2022
En cette fin de semaine, le Real fraîchement couronné champion d'Espagne et tout juste qualifié en finale de la Ligue des Champions se déplaçait sur le terrain ennemi de l'Atletico de Madrid. Carlo Ancelotti et les siens n'avaient pas grand-chose à faire si ce n'est ne pas respecter ce qu'est le Real Madrid. L'Atletico de […]

En cette fin de semaine, le Real fraîchement couronné champion d'Espagne et tout juste qualifié en finale de la Ligue des Champions se déplaçait sur le terrain ennemi de l'Atletico de Madrid. Carlo Ancelotti et les siens n'avaient pas grand-chose à faire si ce n'est ne pas respecter ce qu'est le Real Madrid. L'Atletico de Madrid de son côté devait absolument remporter les 3 points s'ils souhaitaient consolider leur 4ème place, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions.
Le match s'est achevé avec une victoire des Colchoneros sur le Real par 1 but à 0 grâce à un but de Carrasco sur penalty. Chronique d'un match pour Ancelotti afin de tester le reste de son effectif ...

Un onze remanié avec des joueurs qui devaient se montrer

Avec les derniers jours qui ont été plutôt mouvementés dans le bon sens du terme, Carlo Ancelotti a souhaité faire tourner son effectif en vue du derby face à l'Atletico de Madrid. Donner du temps de jeu à ceux qui n'en n'ont pas eu ou très peu et faire une petite liste des hommes qui pourraient continuer dans le groupe la saison prochaine.

Nombreux sont ceux qui jouaient une place et parmi eux un certain Jesus Vallejo. Aligné comme titulaire pour la 1ère fois de la saison, l'espagnol formé au Real a certainement été le joueur qui a montré le plus de choses dans ce match.

Malgré ses difficultés, il ne s'est jamais caché et semblait plutôt à l'aise dans un match comme celui-ci. Le joueur de 25 ans donnait même de la voix envers ses coéquipiers à l'image de son encouragement envers Nacho. Fautif sur l'action qui amène le penalty, Carlo Ancelotti a dû apprécier, tout de même, sa prestation.

Jović ou encore Camavinga ont pu se voir inscrit sur la composition de départ. Le serbe pour la blessure de Mariano qui aurait dû commencer le match et le français pour ses très bonnes prestations lors des matchs précédents. Malheureusement, les 2 joueurs n'ont pas été au rendez-vous hier soir.
Luka Jović, qui n'était pas préparé à se voir titulaire, n'a rien montré et pire que cela, il montre toujours cette image de nonchalance et se résigne à ne pas faire les efforts pour aider ses coéquipiers. Le français de son côté n'a pas été en réussite sur ses contrôles de balle mais a toutefois montrer quelques bons signaux.

De quoi montrer pourquoi Carlo Ancelotti n'a donné de chance qu'à certains sur le banc. Les seuls à avoir réussi à intégrer le onze que cela soit dans le onze ou dans la rotation ont été Valverde, Camavinga ou encore Rodrygo.

Quels enseignements pour Carlo Ancelotti ?

Remporter le titre de champion bien avant la fin de son championnat n'est pas monnaie courante en Espagne. Pour le club champion cela est positif bien évidemment mais également quelque peu négatif surtout lorsqu'il reste 4 matchs à jouer avant de disputer une finale européenne. Concerner son groupe et donner du temps de jeu en fonction de l'état des joueurs sans omettre bien évidemment la finale de Ligue des Champions à préparer n'est pas la chose la plus facile pour un coach.

A ce stade de la saison avec la Liga en poche, Carlo Ancelotti semble plutôt être un entraineur qui va donner du temps de jeu aux joueurs qui n'ont pas eu l'occasion d'en avoir beaucoup cette saison. L'italien qui par ailleurs a été vivement critiqué au cours de cette année 2021-2022 pour son turn-over inexistant. Il peut remercier son préparateur physique Antonio Pintus, célèbre depuis son passage avec Zidane sur le banc du Real lors de la période 2016-2018.

Aujourd'hui, Carlo Ancelotti est dans une position inédite, lui qui n'a jamais remporté un championnat avant une finale de Ligue des Champions. Cela va être l'occasion de voir l'efficacité de son management pour garder le groupe concerné jusqu'à la finale qui aura lieu le 28 mai prochain. L'objectif étant de minimiser au maximum les blessures et de préparer au mieux son effectif pour le jour J.

3 matchs avant Liverpool

L'attente commence déjà se faire sentir du côté des supporters madrilènes, eux qui n'ont pas souvent l'occasion d'être champion si tôt avec une finale européenne à jouer derrière. Beaucoup se sont résignés à attendre sagement la finale en regardant les matchs avec un esprit plus reposé. Tirer des conclusions sur un match n'est pas chose normal mais sur une série de 4 matchs où l'objectif est déjà atteint relève de l'hérésie.

Il reste à présent la bagatelle de 3 matchs en championnat avec la réception de Levante dès jeudi prochain au Santiago Bernabéu. L'occasion de voir certainement d'autres têtes et peut-être des nouvelles si Carlo Ancelotti décide de faire monter des joueurs du Castilla en équipe première pour les dernières rencontres. L'objectif principal reste tout de même la préparation du match face à Liverpool pour la finale de la Ligue des Champions.

Rendez-vous jeudi prochain pour la réception de Levante au Santiago Bernabéu !

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down