Carlo Ancelotti

Welcome Back Carletto !

Carlo Ancelotti a fait officiellement son retour au Real Madrid, 5 ans après avoir quitté le club madrilène.
L’annonce du retour du coach italien a pris de cours tous les journalistes tant Antonio Conte et Mauricio Pochettino étaient annoncés avec insistance …

Un retour risqué ?

Son come-back au Real a fait et continue de faire couler beaucoup d’encre de l’autre côté des Pyrénées.
Limogé du Real au terme de la saison 2014/2015, Carletto s’est dirigé vers l’Allemagne du côté de la Bavière sans y rencontrer grand succès, avant de revenir en Italie, à Naples où il parvient a qualifier le club pour
la Ligue des Champions.
2 clubs où les évènements ne sont pas forcément bien déroulées, la faute à un vestiaire bavarois compliqué et
à un président napolitain à la main de fer.
En poste à Everton depuis fin 2019 soit plus d’un an et demi à la tête des Toffees, Carletto navigue à vue.
Le rival historique des Reds de Liverpool est considéré comme un club familiale où la pression n’est pas similaire aux 2 clubs précédents.

Une 12ème place en 2020 ainsi qu’une 10ème place au moment de son départ, des signes qui n’ont pas manqués d’être mentionnés par les médias hispaniques concernant le retour de l’italien au Real Madrid.
L’effectif du Real Madrid a besoin d’être renouvelé et pour beaucoup d’observateur, Carlo Ancelotti n’est pas
la bonne personne pour effectuer ce changement.
Les moyens donnés au coach italien seront déterminants lors du mercato qui s’annonce délicat du côté
de Concha Espina …

A quoi s’attendre avec le retour d’Ancelotti ?

Quand on parle de Carlo Ancelotti, on évoque forcément son côté “papa poule” envers les joueurs.
Cela avait d’ailleurs été souligné par l’effectif madrilène lors de son premier mandat. A l’époque, son éviction avait été très mal reçu par l’ensemble du vestiaire.
Son premier passage à la “Casa Blanca” a plutôt été bien réussi en ramenant la fameuse “Décima” la 10ème Ligue des Champions du club.

Beaucoup de monde évoque le Real de Zidane pour définir le meilleur Real Madrid sur la dernière décennie,
une équipe rempli de talent où la différence entre les titulaires et les remplaçants n’avaient jamais été aussi minime dans un club de football.
De l’autre côté, Le Real de Jose Mourinho est aussi évoqué dans les débats sur cette période,
notamment l’équipe qui remporte la 32ème Liga de l’histoire du club face au grand Barca de Guardiola.

Le Real de Carlo Ancelotti représente certainement, aux yeux de certains supporters, l’équipe la plus agréable
à voir jouer. Une équipe rempli de profils offensifs où le fameux 4-2-3-1 en “sapin de noël” cher à l’italien,
était parfaitement adapté à cette dernière.
Une nostalgie qui fait qu’aujourd’hui les supporters commencent à se mettre à rêver du retour d’un football attractif et offensif promis par Ancelotti lui-même lors de sa première conférence de presse pour son retour.

Une reconstruction difficile

Tout le monde est courant, l’effectif du Real Madrid est vieillissant et ne répond plus aux exigences élevées
du club. Gareth Bale, Isco ou encore Marcelo ont été placés sur la liste des transferts mais leurs départs
ne sera pas rendu facile à cause de leurs salaires élevés et du manque de prétendants.
Sergio Ramos, quant à lui, est en fin de contrat et ne devrait pas poursuivre l’aventure. Une histoire qui aura duré plus 16 ans avec le Real.
Raphaël Varane, de son côté, devrait lui aussi plier bagages vers l’Angleterre, à la quête d’un nouveau défi.
Le natif de Lens, âgé de 28 ans, va quitter le Real après être arrivé en 2011.

Concernant les arrivées, David Alaba a déjà rejoint le club sans pour autant savoir son rôle la saison prochaine.
Le retour d’Ødegaard a été confirmé pour la saison à venir alors que Ceballos ne connaît toujours pas son destin.
Luka Jovic devrait lui aussi faire parti des retours même si une vente n’est pas à exclure. Le serbe n’ayant pas convaincu lors de son premier passage dans la capitale. Du côté de l’Italie, Borja Mayoral devrait continuer son aventure dans la capitale romaine.

Une arrivée de Kilian Mbappé est évoquée avec insistance mais cela dépendra des ventes réalisées.
Le Real Madrid devra entamer des discussions avec le Paris Saint Germain, des discussions s’annonçant pour le moins difficiles.
En cas d’arrivée dans la capitale espagnole, Kilian Mbappe sera érigé comme la tête de gondole du “renouveau” de l’équipe madrilène.
D’autres venues ne sont pas à l’ordre du jour, le Real souhaitant également garder un équilibre au niveau financier et compter sur les jeunes du centre de formation.

Compter sur le centre de formation

Antonio Blanco, Miguel Gutiérrez ou encore Sergio Arribas sont des joueurs susceptibles de faire parti
de l’effectif la saison prochaine.
Ils ont tous eu la chance d’avoir des minutes en fin de saison et n’ont pas déçu lors de leurs apparitions.
Carlo Ancelotti devrait compter sur eux la saison prochaine pour éviter de mettre le club dans une situation financière encore plus délicate qu’aujourd’hui.

Voir le Real prendre en considération son centre de formation pour l’équipe première n’est pas chose courante.
L’époque de la Quinta Del Buitre est révolue depuis que Florentino Pérez a pris les reines du Real Madrid
en 2000.
L’époque des galactiques résonne dans toutes les têtes des fans de football. Le monde d’aujourd’hui oblige
les clubs comme le Real a dépenser sur le marché des transferts.
La crise du Covid 19 a rebattu les cartes, le Real étant obligé de faire des concessions sur le marché pour maintenir un équilibre financier.
Malgré cela, le club est arrivé dans une situation où le renouvellement de l’effectif est devenu indispensable pour continuer à performer au plus haut niveau.

Retourner vers les sommets

Tel est l’objectif du Real Madrid dès la saison prochaine. Le club vise à retrouver une équipe capable de dominer les matchs en proposant un football attractif et alléchant. En soit, c’est surtout retrouver son identité de meilleur club du monde.
La tâche s’annonce difficile pour le coach italien mais pas impossible. Carlo Ancelotti connaît déjà la maison et la majorité des joueurs mais devra prendre des décisions fortes pour remettre le club à la place qui lui est définie.
Carlo Ancelotti a du pain sur la planche …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *