Bilan de la première partie de saison

Par clemgl le décembre 25, 2021
Voilà, nous y sommes, la fameuse trêve de Noël qui indique la fin de la première partie de saison et qui permet souvent de faire un premier bilan de ces premiers mois de compétitions. Une 1ère place et une qualification en 8ème de finale face au PSG Le Real Madrid termine cette 1ère partie de […]

Voilà, nous y sommes, la fameuse trêve de Noël qui indique la fin de la première partie de saison et qui permet souvent de faire un premier bilan de ces premiers mois de compétitions.

Une 1ère place et une qualification en 8ème de finale face au PSG

Le Real Madrid termine cette 1ère partie de saison en tant que leader incontesté de la Liga. Une avance de 8 points sur son dauphin, le FC Séville, et une qualification en 8ème de finale permettent aux madrilènes de passer de très bonnes fêtes de fin d'année. Ancelotti peut être heureux du rendement de ses joueurs mais il reste encore du travail avant d'atteindre le graal en fin de saison. Les madrilènes n'ont failli dans aucun face à face du top 6 et sont bien évidemment à leur place. Des résultats encourageants pour le moment mais la question du jeu proposé par l'équipe madrilène est souvent remise en cause lorsque cette dernière n'a pas une réponse appropriée pour un club tel que le Real qui se doit de proposer un jeu chatoyant pour ses supporters.

Carlo Ancelotti et ses hommes devront continuer sur cette lancée pour espérer, à la fin de la saison, obtenir (au moins) un titre. La double confrontation face au PSG nous informera si oui ou non cette équipe est capable de rivaliser cette année en Europe.

Les tops et flops à la mi-saison

Comme à chaque trêve hivernal, il est souvent question de faire un premier bilan concernant l'effectif de Carlo Ancelotti. Voici les tops et flops madrilènes à la mi-saison :

  • Tops (les plus en vues) : Karim Benzema, Vinícius Junior, Luka Modrić, Toni Kroos, David Alaba, Eder Militão, Thibault Courtois.
  • Flops (les moins en vues) : Eden Hazard, Isco, Marcelo, Lucas Vazquez, Mariano, Gareth Bale, Vallejo.

Voici les joueurs qui ont performé et les joueurs qui ont malheureusement très peu joué pour certains ou qui n'ont pas été performants lorsque le coach italien a fait appel à eux. Tous les joueurs ne sont pas inscrits dans les 2 parties pour la bonne et simple raison qu'ils réalisent une bonne saison sans être considérés comme des tops à l'heure actuelle. Dani Carvajal (blessé la plupart du temps), Eduardo Camavinga (1ère saison au club et profite des petites minutes données par Ancelotti) ou encore Rodrygo et Asensio qui se partagent la place à droite.

La trêve et le mercato hivernal

La trêve de Noël permet de faire une scission dans la saison et souvent de s'ajuster pour certains clubs au niveau des objectifs définis au début de saison. Le mercato hivernale autrement dit, la période des transferts du mois de janvier, vient se caler juste après la trêve. Depuis 1997, les clubs ont l'opportunité de recruter des joueurs à l'inter-saison pour faire quelques petites retouches sur leurs effectifs. Certains entraineurs sont défavorables à cette période de transferts au mois de janvier, notamment dû au fait que cela bouleverse la dynamique d'un collectif et les joueurs. Pour certains, c'est l'opportunité de se rattraper d'un mercato estival raté.

Le Real Madrid n'est pas très adepte des transferts en hiver et lorsqu'il a voulu saisir sa chance, cela ne lui a pas trop réussi. On se souvient de transferts tels que ceux de Lucas Silva, Nuri Sahin ou encore Emmanuel Adebayor. Des joueurs qui n'ont que très peu joué et n'ont pas eu d'impact au moment où ils étaient au club. Les différents coachs passés par le Real n'aimaient pas voir leur effectif s'agrandir avec des joueurs nouveaux qu'il faut intégrer au groupe déjà en place depuis le mois de juillet de l'année passée.

Florentino Pérez, depuis maintenant quelques années, aime bien saisir les opportunités concernant les jeunes joueurs et souvent les contrats sont signés lors de cette période là ou quelques semaines plus tard. En 2015, Martín Ødegaard, grand espoir norvégien, est au coeur d'une bataille entre les plus gros clubs européens pour tenter de s'offrir ses services. Florentino Pérez et le Real Madrid rafle la mise en déboursant environ 4 millions d'euros. Une somme relativement importante à l'époque pour un jeune joueur de 16 ans.

Pour le Real, le mercato hivernal est souvent synonyme de projection dans le futur. Aujourd'hui, les transferts de joueurs qui ont déjà une certaine expérience dans le milieu ne se verront pas dans le club de la capitale espagnole à moins d'une planification sportive désastreuse au début de saison.

2022, l'année charnière pour le Real

Après les fêtes, on débutera une nouvelle année et certainement l'une des années charnières pour Florentino Pérez et le Real avec la 2ème partie de saison qui peut se terminer sur une bonne note, un mercato estival qui risque d'être explosif et la cerise sur le gâteau, le Santiago Bernabéu entièrement rénové. De quoi faire pour espérer une année grandiose et forte en émotion.

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down