Sur le fil, le Real se qualifie pour les demis !

Par clemgl le avril 14, 2022
Hier soir, le Real Madrid retrouvait Chelsea en quart de finale retour de Ligue des Champions au Santiago Bernabéu. Un match qui était annoncé compliqué malgré la victoire 1-3 à Stamford Bridge mais pas autant que l'on aurait pu penser. Le Real s'est incliné 2-3 mais se qualifie de justesse après le résultat du match […]

Hier soir, le Real Madrid retrouvait Chelsea en quart de finale retour de Ligue des Champions au Santiago Bernabéu. Un match qui était annoncé compliqué malgré la victoire 1-3 à Stamford Bridge mais pas autant que l'on aurait pu penser. Le Real s'est incliné 2-3 mais se qualifie de justesse après le résultat du match aller. Il aura fallu 120 minutes et de nombreuses péripéties pour y arriver. Retour sur la qualification dans la douleur des madrilènes qui ont dû faire encore appel à l'histoire ...

Une qualification dans la douleur

L'histoire du Real se résume à ne jamais baisser les bras. Qu'importe le résultat du match aller, le Real souffrira lors du match retour mais s'en sortira "presque" toujours par des éléments qui dépassent le simple cadre technico-tactique. Face à Chelsea, on a eu droit à un nouvel épisode qui marquera, une fois de plus, à jamais l'histoire du plus grand club du monde. Un scénario rocambolesque comme le Real a l'habitude de réaliser.

Menés 0-3 jusqu'à la 80ème minute, les madrilènes n'ont pas abdiqué et ont su trouver, une nouvelle fois la faille, par l'intermédiaire de Luka Modrić qui a sorti une nouvelle passe venue d'ailleurs, le chemin du but avec Rodrygo. La suite du match et les changements de Thomas Tuchel (coach de Chelsea) favorisent le Real qui ira chercher sa qualification via Karim Benzema. Le français aura beaucoup donné pendant ces 120 minutes mais c'est une nouvelle fois par lui que le Real verra, une 2ème fois consécutive, les demi-finales de Ligue des Champions.

Un pressing étouffant des Blues

Carlo Ancelotti avait décidé de repartir sur le même onze qu'à l'aller à une exception près avec Nacho en lieu et place de Militão suspendu. Une configuration où le technicien italien n'a pas vu juste puisque Thomas Tuchel avait parfaitement réglé les problèmes des blues au match aller. Un des éléments perturbateurs pour le Real n'était autre que l'un de ses anciens joueurs en la personne de Mateo Kovacic. Le croate a posé énormément de problèmes au Real avec sa qualité de pressing et de courses vers l'avant. Très difficile à venir presser, les madrilènes n'ont tenu que quelques minutes en début de match avant de se positionner en bloc bas pendant la quasi-totalité des 120 minutes.

Les blues empêchaient également le Real de ressortir plus haut que le rond central. Thibault Courtois a dû à plusieurs reprises, relancer aux pieds. Malheureusement, n'étant pas le meilleur ballon au pied, la majeure partie de ses relances finissaient dans les pieds des blues. Les madrilènes n'ont au final que très peu eu le ballon et ne se sont créés que très peu d'opportunités pour marquer. Heureusement, il n'en faut pas plusieurs lorsque la Ligue des Champions résonne au Santiago Bernabéu.

Une défense aux aboies mais qui a tenu le choc

Face au pressing incessant des blues de Chelsea, l'équipe a souffert et pas qu'un peu. La défense du Real a eu beaucoup de boulot et a souvent tenu sur un fil. Les relances n'étant pas assurées non plus, la difficulté à ressortir les ballons se faisaient grandement ressentir. Nacho qui a remplacé Militão suspendu a tenu le choc jusqu'en prolongations. Sur une jambe, il a dû laisser sa place à Lucas Vazquez. Carvajal repositionné dans l'axe, la défense ressemblait à un véritable chantier et nul ne pensait que le Real allait tenir jusqu'à la fin du match.

Ferland Mendy n'était pas vraiment dans un bon jour ou s'il on veut une explication plus rationnelle, on dira qu'il n'est pas forcément au niveau technique d'une telle rencontre en quart de finale de Ligue des Champions. Remplacé par Marcelo à la 78ème minute, il sortira même sous les sifflets du Bernabéu.

De son côté, Marcelo n'a pas déçu. Malgré le fait qu'il ne soit plus au niveau d'une telle intensité, la technique ne se perd jamais. Et s'il y avait bien un match où la technique dépassait l'intensité pour le Real c'était bien celui-là.

Luka Modric, MVP, initiateur de la remontada madrilène

On pourrait en parler des heures du joueur qu'est Luka Modric. Sa carrière et son talent parle pour lui. Hier soir, il a, une fois de plus, permis à son équipe de se sortir d'une sacrée panade. 120 minutes de haut vol, où le croate a bataillé avec et sans ballon pour subvenir aux besoins de l'équipe. C'est notamment grâce à un nouvel éclair de génie que le magicien croate redonne espoir à tout un peuple qui ne voyait pas comment il était possible de revenir. Elu "Homme du match", il ajoute, encore une fois, un match d'anthologie à sa carrière qui ne semble pas encore être terminée pour notre plus grand plaisir ...

Un scénario made-in Real Madrid

Comme face au PSG, le Real Madrid a une nouvelle écrit un scénario digne des plus grands films d'Hollywood. Mené 0-3 à 10 minutes du terme de la rencontre, il a fallu retrouver trace du match face aux parisiens pour pouvoir s'en sortir. Le but de Rodrygo vient d'une inspiration géniale de Modric qui a choisi la situation de jeu la plus compliquée alors qu'il pouvait avancer et s'insérer dans la surface adverse. Mais avec les joueurs du Real comme le croate, la difficulté est souvent mieux maitrisée que la facilité.

En route pour les prolongations, c'est l'inévitable Karim Benzema qui vient qualifier les siens en tout début de première période de prolongation. 4 buts en 2 matchs face à l'actuel champion d'Europe, la récompense sacrée ne semble plus très loin des mains du numéro 9 français.

Les madrilènes ont souffert jusqu'à la dernière seconde du match, de nombreuses occasions de Chelsea ne sont vraiment pas passées loin et auraient pu totalement changer le cours du match.

Pour résumer la performance de Chelsea hier soir, Luka Modric, homme du match, a déclaré que Chelsea était l'équipe la plus coriace qu'il a eu a affronter durant sa carrière. Un bel hommage aux blues de Chelsea qui sortent par la grande porte de la Ligue des Champions.

Manchester City au programme pour les demis !

Qualifié en demi-finales de la Ligue des Champions, les joueurs du Real rencontreront Manchester City, tombeur de l'Atletico de Madrid hier soir.  Le Real Madrid, comme au tour précédent, recevra pour le match retour. De quoi donner des espoirs d'entrevoir une nouvelle finale dans quelques semaines ...

Un remake de la demi-finale 2016 est donc attendu pour savoir qui du Real ou de City sera l'élu pour disputer la finale au Stade de France. Rendez-vous dans les prochaines semaines ...

Article écrit par clemgl
crossmenuarrow-down